Trois questions à Frédéric Vaucher

Frederic Vaucher (gauche) et Christian Schmutz ( droite )
Frédéric Vaucher (gauche) et Christian Schmutz ( droite )

Trois questions à…
Frédéric Vaucher, nouveau chef technique de l’Association fribourgeoise

– Frédéric Vaucher, quels sont vos rapports avec la lutte suisse?
– J’ai commencé la lutte en 1985, à l’âge de 10 ans. Comme actif, j’ai ensuite obtenu 9 couronnes, mais j’ai dû arrêter la compétition suite à des blessures à répétition. Je me suis alors «reconverti» dans l’entraînement des jeunes et des actifs, fonction que j’ai cessée en 2014. J’ai également siégé au sein du comité du club de la Haute-Sarine durant une décennie.

– Vous venez de succéder à Christian Schmutz au poste de responsable technique de l’AFLS. Avec quelles ambitions?
– Je souhaite travailler dans la continuité et mettre les bouchées doubles pour tenter d’amener le plus grand nombre possible de couronnes à notre canton lors de la prochaine fête Fédérale de Zoug.

– Quelles seront votre «griffe» et votre philosophie personnelles?
– On me prête volontiers quelques qualités de motivateur. Je vais m’efforcer de mettre cette vertu au service du groupe, tout en m’appuyant sur la rigueur qui me caractérise également. En tirant tous à la même corde, je suis persuadé que l’Association fribourgeoise réussira à former un collectif solidaire et performant.